mercredi 17 juin 2015

[Cosmétofood] L’alimentation anti-âge: Interview d'Ysabelle Levasseur, diététicienne nutritionniste

Superfruits, poissons gras, smoothies "green", graines de chia ou encore régimes particuliers: on entend et on lit de tout concernant la nutrition anti-âge. Nous le savons bien aujourd'hui: la beauté est multi-factorielle, et la manière dont nous vieillissons dépend de notre génétique, de notre mode de vie, de notre alimentation, de notre exposition au soleil...et j'en passe !
Pour faire le point sur l'alimentation anti-âge, "cosmétique de l'intérieur", j'ai interviewé Ysabelle Levasseur, diététicienne nutritionniste de talent. Rencontre:


Certains aliments ou habitudes alimentaires diététiques favorisent-ils le vieillissement de la peau ?
Il va de soi que fumer, boire de l’alcool, ne pas dormir assez, abuser du soleil …sont des habitudes qui favorisent et accélèrent le vieillissement de la peau. L’alimentation a aussi un rôle à jouer dans la prévention du vieillissement cutané.
En effet, une alimentation, variée et équilibrée, doit couvrir tous les besoins nutritionnels quotidiens dont notre corps a besoin et notamment ceux de notre épiderme, reflet de notre alimentation et de notre hygiène de vie.

Les mauvaises habitudes ou erreurs :
- Un manque d’hydratation se lit sur le visage : boire 1,5l d’eau par jour permet d’hydrater les cellules et notamment celles de la peau, qui en phase de déshydratation peut présenter des micro ridules. 
- Supprimer les bonnes graisses de l’alimentation : par méconnaissance diététique, il n’est pas rare que je rencontre des personnes lors de mes consultations, qui suppriment d’elles même toute forme de matière grasse ajoutée (animale comme végétale) pour ne pas grossir. Or nous avons besoin de lipides et de bons lipides. Qu’ils soient bons ou « mauvais » les lipides restent toutefois caloriques. En revanche, l’impact sur nos cellules et organes n’est pas le même. Les huiles de germe de blé, de tournesol ou de bourrache contiennent de la vitamine E, une des vitamines antioxydantes et donc importante pour la peau ! Le beurre, le lait ½ écrémé, la crème fraîche contiennent, certes des acides gras saturés, mais aussi de la vitamine A : une autre vitamine anti oxydante qui en plus a un rôle bénéfique pour la vue. 
- Ne pas manger assez de légumes et fruits crus : c’est se priver de la première source naturelle de vitamine C qui aide à lutter contre les radicaux libres.
- Évincer tous les produits céréaliers (en dehors de toutes pathologies) c’est là encore réduire les sources de vitamines du groupe B, sélénium, zinc dont le rôle sur l’équilibre de la peau est important. 
- Faire des régimes amaigrissants, sans suivi par un professionnel de santé et de l’alimentation, et poursuivre ces régimes à répétition : c’est fatiguer son corps, son organisme en le soumettant à des privations et risquer des déficits nutritionnels qui peuvent laisser des traces « visibles » sur la peau.

Quels sont les aliments "clés" de l’anti-âge ?
Plus que des aliments miracles, c’est une hygiène de vie qui permet de conserver naturellement une jolie peau même : car on ne peut lutter contre le vieillissement de la peau. C’est physiologique, avec l’âge on perd de d’eau et de la masse maigre. La peau va perdre en élasticité et en fermeté.
Boire de l’eau non sucrée est un déjà un beau geste beauté au quotidien.
Privilégier les fruits et légumes crus et de préférence bio dans la mesure du possible. Les fruits orangés contiennent du beta carotène qui donnent « bonne mine ». Les petites baies rouges contiennent des anti oxydants. 
Les poissons dit « gras » sont les champions des oméga 3 mais aussi la Noix du Périgord, j’huile de colza, soja, lin, cameline.
Varier donc les sources d’oméga 3 (animales et végétales), oméga 6 (huile d’olive). L’avocat apporte des oméga 9 et les noix du brésil du sélénium présent aussi dans les graines de sésame et tournesol. Noix de pécan, pignon de pin mais aussi fruits de mer ou abricots secs par exemple apportent du zinc qui favorise la cicatrisation.
Vous l’aurez compris, il y a de tout un peu dans tout : donc seule une alimentation variée avec des aliments naturels non raffinés, équilibrée sans excès permet d’apporter les nutriments essentiels à la peau et à notre corps.

Mes tartines "jolie peau" préférées: avocat (riche en oméga 9), revettes et graines de tournesol (concentrées en sélénium).

Que pensez-vous des régimes particuliers pour lutter contre le vieillissement prématuré de la peau (Méditerranéen, Perricone...) ?
Seule une alimentation variée et équilibrée permet de couvrir les besoins nutritionnels quotidiens.
Le régime méditerranéen est un régime équilibré et varié qui suit les saisons et privilégie le « fait maison » faisant la part belle, aux fruits et légumes, aux oméga 6 et 3 avec des produits laitiers (brebis).
Le régime du Dr Perricone met lui surtout en avant les poissons dits gras qui contiennent des acides gras essentiels comme l’EPA et le DHA que le corps ne sait pas fabriquer : ce qui implique un apport alimentaire quotidien. 

Que pensez-vous des compléments alimentaires pour la peau ?
Pour une personne en bonne santé, ayant une alimentation équilibrée et variée qui couvre donc tous ses besoins nutritionnels, le recours aux compléments alimentaires pour la peau n’est pas nécessaire puisque tout se trouve déjà dans son assiette ! 
Et si on ne peut ou veut consommer un type d’aliment, l’avantage de consulter un(e) diététicien(ne) c’est qu’il/elle saura vous aiguiller vers d’autres aliments ayant des valeurs nutritionnels plutôt similaires.
Pour favoriser le bronzage, il suffit de manger des aliments plutôt riches en béta carotène et en vitamine A. Pour avoir une peau souple, consommez des huiles végétales et des fruits oléagineux en quantité contrôlée, du poisson dit « gras », des fruits et légumes, des produits laitiers, des protéines animales comme végétales et buvez de l’eau. Aérez-vous, marchez, ayez une activité physique quotidienne et respirez !
En revanche, dans certains cas particuliers de carence d’apports, et ou à certains moments spécifiques, les compléments alimentaires peuvent se révéler être une aide. Mais attention, de ne pas avaler n’importe quoi car un surdosage peut être inutile, inefficace ou nocif.

Ysabelle Levasseur, Diététicienne-Nutritionniste  
www.ysabellelevasseur.com
4 rue Cambon 75001 Paris 
Tél. 06 86 45 67 01

2 commentaires:

  1. Merci Camille pour cet article. Je trouve tes billets "interview" vraiment intéressants.
    Passe une bonne journée :)
    Delphine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Delphine, ravie qu'ils te plaisent ! D'autres interviews sont à venir, stay tuned ;) ! Bonne journée

      Supprimer