vendredi 12 juin 2015

[Running] J'ai couru le Trail de la Chaussée des Géants

L'Ardèche est une région dont je suis tombée amoureuse l'année dernière. Riche en dénivelés et chemins techniques, c'est le paradis des trail-runners ! 
Adepte du Trail de la Chaussée des Géants, j'y suis retournée cette année à l'occasion de la quatrième édition. Récit:

                                                       Photo: Deville Photography



La Chaussée des Géants propose trois distances: une épreuve de 10 Km, 22 Km et 53 Km. Ayant déjà couru l'épreuve de 22 Km en 2014, j'avais prévu cette année de réaliser le 53 Km. Puis mon emploi du temps chargé, la fatigue, une blessure en avril...cela faisait trop de contre-temps. J'ai donc changé mes plans pour la version raisonnable de 22 Km. Il est important en running d'écouter son corps, son état de forme; un trail long est particulièrement fatiguant et puise dans les réserves profondes et le mental, il faut être à 100% pour pouvoir encaisser cela le jour J et ensuite en récupération. 


Je suis partie avec toute ma petite équipe habituelle de copains runners (Alex mon chéri, Laurent notre runner-photographe, Franck, Carine et Amadou); nous étions logés dans un gite absolument paradisiaque, perché dans la verdure et peuplé d'animaux plus adorables les uns que les autres.


Niveau équipement, c’est le top ! Je profite de ce trail pour sortir en compétition mes New Balance Trail  MT 980, confiées par la marque, partenaire Mademoiselle Run (mouvement dont je suis ambassadrice).
Des chaussures techniques à l'amorti excellent, au maintien efficace et au dynamisme notable. A choisir une pointure au-dessus (car elles taillent petit).
J'ai également emmené mes gels fétiches: des Mule Bar saveurs "Caramel salé" et "Apple Strudel", aux compositions naturelles et aux goûts délicieux. A consommer toutes les heures durant la course.

le vendredi soir, après deux heures de train et deux heures de voiture, nous avons retiré les dossards à Thueyts, petite ville d'Ardèche d'ou part le trail; la météo promet d'être brûlante le lendemain: 35° à l'ombre, sans vent et avec peu d'ombre. Pfiou !
Nous terminons la soirée par une bonne assiette de pâtes, du pain d'épice et de la crème de marron locale. 


Samedi 6 juin, 7h, J'ai dormi comme un bébé face aux montagnes! Je petit-déjeune léger mais énergétique: deux tartines de pain, de la confiture, une banane et un grand bol de thé. 
A 9h, le départ est lancé. Il fait très chaud de bon matin; ça promet là-haut, vers midi !
Nous partons tranquillement, allure 10-11 km/h; personne dans l’équipe n'a d'objectif chrono, nous souhaitons juste réaliser une belle course, profiter du paysage, écouter nos sensations. Notre stratégie sportive, comme d'habitude en trail: monter les grosses cotes en marchant activement, courir les plateaux et envoyer sur les descentes !

La course démarre par une belle cote dont il faut se méfier: longue et raide; tirant des leçons de l’année dernière, nous la montons en marchant d'un pas dynamique; puis arrivés la-haut, nous relançons et nous remettons à courir. Je suis avec Laurent, mon éternel binôme, qui blessé ce jour la décide de modérer l'allure (parfait car il est du coup à la mienne !). Alex et Franck sont devant. Une petite pensée pour Carine et Amadou, engagés sur l'épreuve du 53 Km et partis à 7h du matin.

Il fait très chaud, le parcours est vraiment technique. Laurent et moi retrouvons Alex au premier ravitaillement, après une très jolie descente dégustée au triple-galop. Nous repartons tous les trois et courrons ensemble jusqu’à la fin.

Alex et moi, au 18ème Km, après une longue et difficile côte sous le soleil !
Photo: Jean-Claude Damian.

La chaleur est éprouvante, je la supporte assez mal (génétique de bretonne...!) mais je m'accroche sur les derniers km. Laurent souffre de crampes répétitives mais tient bon et avance. Alex tient la forme et nous encourage. La finish-line est là, nous la passons tous les trois, ravis ! 


Nous retrouvons Franck à l'arrivée, Carine qui n'a pas pu terminer le 53 Km pour cause de malaise (quand je vous dis que la température était délirante...) mais qui s’est battue comme une chef malgré un retour récent sur les chemins de trail (blessure) !

Une fin de course se fête toujours, et c’est autour d'une pizza, d'une bière au miel et d'un moelleux aux châtaignes sur une terrasse de Thueyts que nous nous sommes réunis. Bravo à tous !

Mon Bilan du Trail de la Chaussée des Géants

J’ai adoré ce trail, qui est à la fois très sportif car technique, et splendide. L’alternance de dénivelés puis de de descentes booste le cardio, le terrain sec et rempli de cailloux force à poser son pied correctement, à rester vigilant, à s’appliquer car la chute est facile. Les paysages sont à couper le souffle, nous offrant cette incomparable sensation de liberté qui me fait enfiler mes baskets si souvent !

J’ai aimé le courir pour le fun, sans souci de performance particulière, juste l’envie de le terminer avec les copains en me donnant à fond.
La température était difficile à vivre, surtout sur la fin ; heureusement les ravitaillements tenus par d'adorables bénévoles permettaient de boire de l’eau bien fraîche à volonté et de s’éponger. J’avais fait l’erreur de partir avec une nouvelle boisson d’effort dans mon Camelbak (une très mauvaise idée !!) qui s’est révélée beaucoup trop sucrée et que je n’ai pas pu boire longtemps….ce fut un handicap sur les premiers km. A ne pas retenter ! Il faut bien tester tout son matériel (équipement comme diététique) avant une course. 

Ce weekend entre amis fut aussi l’occasion de profiter des merveilles gastronomiques locales : crème de marron, miels, pain d’épice, truite de l’Ardèche, bières aromatisées (nougat : gros coup de cœur, miel, châtaigne, myrtilles). Bref, un régal ! 

Un grand merci aux bénévoles pour leur gentillesse, et leurs encouragements aux ravitaillements. Ce trail compte parmi mes préférés, et je reviendrai clairement l'année prochaine !

7 commentaires:

  1. Merci Camille pour cet article. Ça me donne encore plus envie de me lancer dans l'aventure du trail !!
    Bon weekend :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Delphine, le trail c'est vraiment magique, j'espère que tu franchiras le pas !! On ne regrette jamais ;) ! Bises

      Supprimer
  2. Holala ton article me fait rêver. J'aimerai faire un trail un jour. Cela doit être tellement bien. En tout cas tes articles sont très motivants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le trail c'est juste...la liberté :) !! Quel trail aimerais tu faire ? Ravie que les articles te plaisent et te motivent !

      Supprimer
  3. Super article moi qui cherche des trails sympa je noté celui la pour l année prochaine! Je vois que tu utilises des boissons a l effort. En as tu une a conseiller ? Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Clairette, la boisson de l'effort que je préfère et qui ne m'a jamais déçue, a toujours été très efficace: Isostar Hydrate & Perform (tu as plusieurs goûts: citron, coca, orange...moi je prends citron). Un très bon rapport qualité-prix avec ça !! Environ 9€ le bidon de 560g. Bonne journée !

      Supprimer
    2. Merci beaucoup pour ta réponse , je vais tester pour mon prochain trail ;) Bonne soirée

      Supprimer